• Hommage à mon grand père paternel, Marius.......

    Pépé,

    <?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p> </o:p>

    Il y a  12 jours, cela a fait 9 ans que tu nous as quitté et aujourd’hui, je voulais te rendre hommage. Pourquoi aujourd’hui particulièrement ??????? Parce que, <?xml:namespace prefix = st1 ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:smarttags" /><st1:date Year="2007" Day="4" Month="12" ls="trans" w:st="on">4 décembre 2007</st1:date>, c’est <st1:PersonName w:st="on" ProductID="la Sainte Barbe."><st1:PersonName w:st="on" ProductID="la Sainte">la Sainte</st1:PersonName> Barbe.</st1:PersonName>

    Pour toi, mineur, toi qui a commencé ce dur métier à l’âge de 12 ans, alors que tu n’étais encore qu’un jeune garçon, te privant ainsi d’aller à l’école. Toi qui es descendu au fond à l’âge de 14 ans, comme galibot…. Mineur de fond, tu étais une « gueule noire » du Pas-de-Calais. Chaque matin, tu partais dans la cage, pour aller au fond, sans savoir ce qui vous attendez. Les bowettes (galeries ou voies permettant l’accès au gisement), les hercheurs, les porions (chefs), les veines, buquer (faire sauter avec des explosifs), les wagonnets, le triage (« au jour »), les gaillettes (morceaux de houille)……..Ton quotidien. Tu y as connu la solidarité, l’entraide, auprès de tes « camarades ». Camarades que tu as perdu, qui t’ont été arrachés par des « coups de grisou » ou, qui, comme toi, ont été trop vite emportés par cette saloperie de maladie qu’est la silicose, et qui vous rongeait sournoisement les poumons. L’envers du décor.

    La sainte Barbe….

     Barbe s’appelait en fait Barbara. La légende raconte qu’elle mourut, décapitée par son propre père qui fut aussitôt frappé par le feu du ciel. L’éclair céleste foudroie le père, mais ne rend pas la vie à la fille qui, selon lui, avait perdu la tête en voulant devenir chrétienne.

    Barbe, patronne des mineurs, fêtée par les mineurs. Fêtée en buvant un « verre de l’amitié » au café du coin après avoir fait ses heures au fond, ou fêtée discrètement au fond (les plus belles fêtes parait-il…). L’alcool était pourtant interdit, et les gardes à la lampisterie  surveillaient les musettes. Alors, les bouteilles descendaient en douce, 15 jours à 3 semaines avant, quand les gardes étaient moins vigilants, et les bouteilles étaient cachées, en les recouvrant de charbon, pour ne pas qu’elles soient découvertes. Et le grand jour, tout le monde se dépêchait  de terminer son travail à la mi- journée, au « briquet » (pause de 25 minutes au milieu du poste pour casser la croûte). Et là, ils se retrouvaient, une bande de « camarades », à festoyer joyeusement, racontant des « cafougnettes », et chantant…

    <o:p> </o:p>

    Une à une, les fosses ont fermé, mais <st1:PersonName w:st="on" ProductID="la Sainte Barbe"><st1:PersonName w:st="on" ProductID="la Sainte">la Sainte</st1:PersonName> Barbe</st1:PersonName> est toujours fêtée. Toi, retraité des Mines, Médailles d’Argent,  Or et Grand’Or, médaillé du travail et membre de <st1:PersonName w:st="on" ProductID="la CGT">la CGT</st1:PersonName>, tu nous as quitté le <st1:date Year="1998" Day="23" Month="11" ls="trans" w:st="on">23 novembre 1998</st1:date>. Ainsi, les mineurs disparaissent, mais <st1:PersonName w:st="on" ProductID="la Sainte Barbe"><st1:PersonName w:st="on" ProductID="la Sainte">la Sainte</st1:PersonName> Barbe</st1:PersonName> vit encore. Car tous les corps de métiers « jouant avec le feu » l’ont prise pour patronne. Et tous les 4 décembre, ceux qui y ont survécu se rappellent ceux qui s’y sont brûlés…….

    <o:p> </o:p>

    Pour moi, sapeur pompier volontaire, c’est ma première Sainte Barbe, et je pense à toi, toi qui en as connu énormément, qui en as fêté énormément. L’émotion m’habite depuis ce matin, car je sais que tu aurais été très content de voir, que dans la famille, le flambeau de cette tradition si importante à tes yeux, était repris. <st1:PersonName w:st="on" ProductID="la Sainte Barbe"><st1:PersonName w:st="on" ProductID="la Sainte">La Sainte</st1:PersonName> Barbe</st1:PersonName> vit toujours, Pépé, et je ne t’oublie pas. Je savoure ce moment privilégié où souffle l’esprit de corps, avec toi…...Pour toi…………


  • Commentaires

    1
    visiteur_Papillon-Za
    Mardi 4 Décembre 2007 à 11:35
    bonne sainte Barbe ?oi et une grande pens?pour ton p? et toutes ces personnes qui "jouent au feu" de par leur m?er et dont nous avons tous besoin. Bravo ?oi pour ton engagement. Je t'admire
    gros bisous
    2
    Casa Correia
    Mardi 4 Décembre 2007 à 14:28
    bel hommage, tr?touchant...
    3
    visiteur_nati
    Mardi 4 Décembre 2007 à 18:04
    tr?prenant........?uvant........hommage ?on p? et ?out nos d?nts bien aim? bizzzz
    4
    marick
    Mercredi 5 Décembre 2007 à 01:07
    je suis fi? de toi ma fille ch?e et je crois que ton cher p? aurait ? aussi tr?fier de toi et heureux de lire l'hommage que tu lui fait avec de si beaux mots . Merci tout simplement pour toute cette ?tion et pour lui aussi bien s?
    5
    marick
    Mercredi 5 Décembre 2007 à 19:30
    papa: ...merci; j'imprime pour m?
    le wagonnet charg? la pelle du produit de l'abattage parle galibot et pouss?ar le herscheur ?it nomm?ar les mineurs du PDC un "barrou"
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :